Les experts Lily

Flore Rebischung, diététicienne

« L’alimentation est à la fois une source de plaisir au quotidien et un vecteur de santé essentiel. J’envisage mon métier de diététicienne comme un accompagnement personnalisé de chaque personne vers son optimum alimentaire, ou comment maximiser son plaisir de manger tout en apportant au corps ce qui lui permettra d’être en bonne santé. »

Qu'est-ce qui vous amenée à la diététique ?

J’ai une formation initiale d’ingénieur des Mines, et j’ai commencé ma carrière professionnelle dans le domaine de l’environnement. Après plusieurs années, j’ai pris conscience qu’il manquait, pour moi, une dimension essentielle dans mon métier : celle de la relation humaine et du lien aux autres.

La diététique s’est alors imposée comme une évidence : c’est un domaine qui se trouvait à la croisée de deux univers qui me passionnent :

  • La cuisine et l’alimentation : j’adore (préparer à) manger !
  • La santé, et l’impact de notre environnement sur elle, en l’occurrence, via la qualité des aliments consommés

Dans quels cas peut-on faire appel à un.e diététicien.ne ?

Le principal motif de consultation est la perte de poids, qu’elle soit demandée par un médecin, ou simplement souhaitée par le patient qui ne se sent plus à l’aise dans son corps. Nous accompagnons également des personnes présentant des troubles du comportement alimentaire, ou des pathologies ayant des répercussions diététiques (diabète, cholestérol, cancer, maladies du système digestif…). Bien sûr, les personnes bien portantes dans une situation de vie particulière (grossesse, allaitement, sevrage tabagique, sportifs, personnes âgées…) peuvent avoir besoin de conseils spécifiques que nous sommes à même de leur prodiguer.

Bref, quel que soit le contexte, le diététicien aide à instaurer ou restaurer un rapport serein et éclairé à l’acte alimentaire.

Quelle est votre méthode de prise en charge ?

La première consultation est l’occasion de faire connaissance avec le patient, et d’identifier avec lui ce qui lui pose problème aujourd’hui dans son alimentation. En fonction de ce qui en ressort, la prise en charge sera totalement personnalisée, et pourra évoluer dans des directions assez différentes.

Néanmoins, il y a un point commun à tous les cas : pas de régime ! Les approches restrictives ont suffisamment montré leur inefficacité à long terme : « l’effet yoyo » est une réalité que j’observe malheureusement chez nombre de mes patients…